samedi 21 octobre 2006

Pseudos

Depuis qu’on sait que Frantico n’est pas un onaniste velléitaire jouant la carte d’une certaine honnèteté mais le pseudonyme utilisé par Lewis Trondheim pour sortir un peu des nouveaux sentiers (qui de ce fait se sont à nouveau retrouvés balisés ! ) de la figuration narrative, la France respire. C’était juste une mystification à la Gary/Ajar.
D’ailleurs, maintenant que tout le monde le sait, on peut s’amuser à repérer ce qui ressort de la technique, du lâchage et de la trouvaille : Frantico, c’est un personnage de fiction concernant une certaine frange de la jeunesse, abordé à travers les habituels filtres corrosifs, on devrait peut-être dire la moulinette Trondheim. Il ne fait qu’appliquer ses recettes habituelles à un sujet sur lequel on ne l’attendait pas.
Recettes qui ont dû finir par le gonfler, car Trondheim était devenu au fil des albums de Lapinot, sa création phare, une sorte de moraliste lowfi, c’est pourquoi à mon avis il a zigouillé son personnage principal au bout de 9 épisodes.
La série où il se tire le mieux de ses propres rationalisations, c’est Donjon, avec Sfar, mélange d’héroïc fantasy et de monty python.
Si un réalisateur talentueux s’en emparait ça ferait passer le Seigneur des Anneaux pour un docu-fiction un peu empesé et pontifiant.
Dado, l’obsédé de la conclusion non-allusive, devrait jeter un oeil sur le blog de Trondheim qui est auto-effaçable : les pages les plus anciennes disparaissent progressivement à notre regard, comme quand on se déplace dans un paysage.
Trondheim est le pseudonyme de Laurent Chabosy, qui lui n’a sans doute rien à dire, comme le gars qui se planque derrière John Warsen.
Depuis cette histoire, je finis par me demander si Moebius n’est pas le pseudonyme de Jean Giraud, le dessinateur de Blueberry, qui cohabiteraient avec plus d’harmonie du fait de n’avoir pas à vivre cachés l’un de l’autre.


Commentaires

  1. >> Dado, l’obsédé de la conclusion non-allusive.

    Euh… c’est quoi une conclusion non-allusive? J’aimerai bien avoir la réponse pour savoir à quoi je suis obsédé.

    Pour Moebius-Giraud, tout le monde sait que c’est le même dessinateur. Et vu que tu t’intéresses beaucoup à la BD, et que ça paraît un peu gros que tu essaies nous fais marcher, je suppose que ça doit un nouveau style de conclusion.

    Rédigé par: Dado | le 22 octobre 2006 à 20:06|
  2. le dimanche, je fais du lobbynage et du taquining.
    La conclusion allusive est le contraire de la conclusion conclusive : on attend la suite car on sent que c’est pas fini, que ça ne saurait l’être.
    Moebius/Giraud, ça m’a frappé d’un coup qu’il était le seul parmi cette bande de canaillous à avoir annoncé la couleur d’entrée de jeu, d’ailleurs des fois on ne sait plus trop lequel des deux on est en train de lire.

    Rédigé par: john | le 22 octobre 2006 à 21:48| Alerter

Aucun commentaire:

Publier un commentaire