vendredi 25 décembre 2015

Plus Moore que Vivant : la Nuit Obscure de Saint Jean de la Couille Dans le Pâté

On n'en finit plus d'assister à la dégringolade créative et spirituelle de celui qui fut jadis un brillant auteur de comics, qui donna au monde merveilleux des super-héros en slip par dessus leur survète une dimension adulte, au moins dans Watchmen et V pour Vendetta.
Je n'en veux pour preuve que ses productions les plus récentes, Neonomicon et Crossed +100.

Sur le plan créatif, ça reste chouette, par contre au plan spirituel, ça craint du boudin.

Et pourtant, ce n'est qu'un cancer de louanges autour de ce sinistre individu.
Dès demain, un collectif d'anonymousses (non alcolikousses) moralistes jusqu'au trognon prendra le contrôle de l'antenne de Warsen TV pour rétablir la macabre vérité.

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2009/12/alan-moore-jh-willams-iii-promethea-112.html

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2009/12/alan-moore-juan-jose-ryp-another.html

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2010/01/moore-vivant.html

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2015/10/neonomicon-alan-moore-jacen-burrows-2010.html

http://artbyarion.blogspot.fr/2015/05/neonomicon-alan-moore-jacen-burrows.html

http://artbyarion.blogspot.fr/2015/09/crossed-plus-one-hundred-alan-moore.html

http://samquixote.blogspot.fr/2015/04/alan-moores-courtyard-review-antony.html

http://artbyarion.blogspot.fr/2015/09/crossed-plus-one-hundred-alan-moore.html

http://artemusdada.blogspot.fr/2015/10/crossed-100-alan-moore-gabriel-andrade.html



Finalement, il a quand même renoncé aux droits d'exploitation de sa meilleure BD.
De toutes, d'ailleurs.
La classe américaine, bien qu'il soit anglais.
C'est pas Morice G. Dantec qui aurait fait ça.

1 commentaire:

  1. dans ta liste de liens, t'en a mis un en double. T'es bourré ou bien ?

    RépondreSupprimer