lundi 19 juin 2006

Yukulele







Quand je suis fatigué du Moloch Internet, après avoir constaté que la plupart des passants tombent sur mon blog après avoir rempli leur moteur de recherche d’essences de mots très très malpolis, je vais écouter une petite ritournelle chez Craig Robertson.
Ce gars-là n’a aucune prétention sinon de faire partager le plaisir qu’il éprouve à chanter ses petites chansons aigres-douces. Il vend son disque sur son site mais la moitié de ses titres sont en téléchargement libre, et tous les quinze jours il change la sélection ou rajoute de nouveaux titres.
Il s’en moque sans doute, il fait ça pour s’amuser.
Comme le couple de graphistes de turbolapin dont les 2160 gags de popo et lolo poche m’ont miséricordieusement réjoui.
On devrait prendre exemple.
Au lieu de reprocher à nos gosses de ne manifester aucune des qualités qui nous font défaut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire