samedi 29 mars 2014

Maître de la matière - Andreas Eschbach

Il y avait déjà l'astrophysique camerounaise, la diaspora Inuit et l'agronomie saharienne.
Désormais, Il faudra aussi compter avec la science-fiction allemande.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire